Bienvenue sur Touriscope, le site de l'Observatoire du Tourisme de la Côte d'Azur.

L’Observatoire du Tourisme de la Côte d’Azur, créé en 1984 par le CRT et le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, produit les données officielles du tourisme de la Côte d'Azur, sur le territoire des Alpes-Maritimes et Monaco.



 BAROMETRE

MAI 2018 SUR LA COTE D'AZUR

NUITEES ETRANGERES EN HAUSSE DE 6%

En Mai, la fréquentation retrouve un très bon niveau, comparable aux années précédentes

Les séjours avion augmentent de 3%, rattrapant d'un coup deux années de déficit

Un séjour sur cinq avait un motif professionnel

La durée des séjours avion augmente de une nuit, à 7 nuits en moyenne. Dans l'hôtellerie, l'occupation rebondit de 2 pts à 67% (+3%), tout en restant 2 pts en dessous du niveau de Mai 2016, avec un volume de nuitées qui gagne 2%. Au cumul sur les hôtels et résidences, la fréquentation augmente de 2% pour la clientèle française et de 6% pour les étrangers. Sur la période de Janvier à Mai, la fréquentation étrangère des hébergements a augmenté de 8% (en nuitées)

La plupart des clientèles étrangères sont en hausse

Sur cette période, les seuls marchés en léger recul sont l’Espagne-Portugal, les Pays-Bas, la Scandinavie et la Turquie

La reprise est en revanche particulièrement forte sur les marchés britannique (+12%), autrichien (+14%), et japonais (+28%)

Déjà positive en 2017, la tendance 2018 reste aussi très bien orientée pour les marchés Allemagne (+11%), Grèce (+12%), Chine (+12%), Afrique (+15%), Canada (+17%), USA (+24%), Asie hors Chine/Japon (+28%) et Moyen Orient (+36%).


 CHIFFRES CLES
Pour connaître les principales données statistiques sur l'offre touristique, la fréquentation, les clientèles et l’économie touristique de la Côte d'Azur.

Ce document existe en formats pdf et powerpoint
 KEY FIGURES
To access the basic statistical data on tourism infrastructure, visitor numbers, clientele and tourism economics of the French Riviera.

This document is available in pdf and powerpoint formats




 FICHES THÉMATIQUES
Pour une vue synthétique sur différents segments de l’offre et de la demande touristique de la Côte d’Azur.

Une quinzaine de fiches sur la fréquentation, le compte du tourisme, l’emploi, le tourisme d’affaires, les croisières, le tourisme en montagne,…
 FICHES MARCHÉS
Pour une présentation et une analyse détaillée d’un marché ou sous-marché émetteur de touristes vers la Côte d’Azur.

57 fiches sont disponibles : La France, l’Etranger, la Grande-Bretagne, l’Irlande, l’Italie, la Russie, etc…
LES INFORMATIONS EN DIRECT
PRES DE 100 000 SEJOURS FRANÇAIS DANS LES HOTELS DE MONACO
En 2017, les Français ont effectué 94 000 séjours en hôtels dans la Principauté de Monaco, soit le quart de la clientèle hôtelière et une progression de 12% sur 2015 et 2016. A ceux là s'ajoutent envion un million de visiteurs à la journée français qui sont hébergés sur la Côte d'Azur et effectuent une excusion de la journée en Principauté, soit dix fois plus que le nombre de séjours hôteliers.
EN 2016, LE REVPAR HÔTELIER A PROGRESSÉ DE 2% ET ATTEINT LES 100€
Le Revpar hôtelier de la Côte d'Azur hors Monaco avait approché les 100€ ttc pour la première fois en 2015, soit +11% en un an et un rebond de 42% par comparaison au point bas atteint durant la crise en 2009. Cette évolution est en grande partie due à la montée en gamme de l'offre. En 2016, malgré l'impact de l'attentat de Nice sur les prix hôteliers de la saison estivale, la barre des 100€ ttc a été atteinte, soit +2% et un nouveau record historique !
LE MARCHÉ ITALIEN A ATTEINT SON POINT BAS EN 2012
Après sept années de baisse consécutive (soit au cumul une perte de 40%), le total des séjours italiens dans l’hôtellerie azuréenne avait rebondi de près de 9% en 2010. Mais la chute a repris en 2011-12 avec un point bas en 2012, au niveau de l'année 1987 ! En 2013, une reprise s'est produite (+2%), et elle s'est prolongée jusqu'en 2015, soit un rebond de 14% en trois ans.
EN 2016, LE PRIX MOYEN D'UNE CHAMBRE 5* S'ÉLÈVE À 484€ TTC
En 2016, le prix moyen payé par les touristes hébergés en hôtels 5* sur la Côte d'Azur s'élève (sur une vingtaine d'établissements, hors Monaco et hors hôtels d'exception) a progressé de 5,5% pour atteindre les 484€ ttc, contre 459€ en 2015 et 436€ en 2014. Entre 2012 et 2016 la hausse atteint 17%.
NOUVEAU RECORD HISTORIQUE POUR LA FRÉQUENTATION ÉTRANGÈRE EN 2017
L’année 2017 marque pour la Côte d’Azur un vigoureux rebond de la fréquentation après les pertes exceptionnelles enregistrées à la suite de l’attentat de Nice. La reprise s’est surtout fait sentir à partir du mois d’avril 2017 mais surtout sur le cœur de l’été et l’arrière-saison. On peut parler d’un effet de rattrapage qui s’est ajouté à la demande naturelle pour ces périodes. La fréquentation étrangère a atteint un nouveau record historique, autour de 5.8 millions de séjours (+5%). Les précédents records dataient de 2000 et 2015 à 5.6 millions.
L'OFFRE EN RESIDENCES DE TOURISME A CHUTE DE 23% DEPUIS 2012
Depuis 2012, l'offre réelle en résidences de tourisme et hôtelières, qui avait progressé et atteint un maximum absolu en 2011, régresse rapidement. Elle a reculé de -4% en 2017, après -6% en 2016 et -8,5% en 2015. La chute ralentit, mais entre 2012 et 2017, la perte atteint 23%. Cela représente l'équivalent de 1800 lits ouverts à l'année qui ont été retirés de cette offre en résidences. La montée en puissance des plates-formes d'hébergement entre particuliers explique en grande partie cette évolution.
LES RÉSIDENCES DE TOURISME OCCUPÉES À 63% EN 2016
Ce taux moyen varie assez fortement selon les zones. L'occupation des studios et appartements était de 53% en montagne et de 61% sur la zone de Villeneuve-Valbonne, mais elle dépasse les 75% sur l'année à Nice et 72% sur la Métropole Littoral Est. Sur ces zones l'offre reste réduite.
LES BRITANNIQUES 1ÈRE CLIENTÈLE ÉTRANGÈRE DES RÉSIDENCES EN 2016
Entre 2011 et 2015, les Italiens figuraient au 1er rang des étrangers ayant séjourné dans les résidences de tourisme. Mais en 2016, les Britanniques sont passés devant les Italiens, avec 17% du total des nuitées étrangères en résidences. Les italiens restent toutefois majoritaires en termes de séjours (19%, un point de plus que les Britanniques).
TOUTES LES ACTUS ->