Bienvenue sur Touriscope, le site de l'Observatoire du Tourisme de la Côte d'Azur.

L’Observatoire du Tourisme de la Côte d’Azur, créé en 1984 par le CRT et le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, produit les données officielles du tourisme de la Côte d'Azur, sur le territoire des Alpes-Maritimes et Monaco.



 BAROMETRE

AVRIL 2018 SUR LA COTE D'AZUR

RALENTISSEMENT DANS UN CONTEXTE MOINS FAVORABLE

La tendance très positive enregistrée sur le 1er trimestre s’interrompt en Avril, mais en 2017, le mois d’Avril avait bénéficié d’un rebond très sensible. L’occupation des hébergements est stable sur le mois, à 64%, mais les nuitées reculent de -6.5%

Ce sont surtout les visiteurs Français qui ont annulé ou reporté leur voyage, soit -10% pour les nuitées marchandes françaises. En ce début de grande saison estivale, la présence étrangère reste soutenue

Si le total des nuitées étrangères marchandes s’inscrit en légère baisse (-3%), par comparaison à un excellent mois d’Avril 2017, il s’agit, sur la décennie écoulée, du second meilleur mois d’Avril, sur ce segment. De nombreux marchés restent très dynamiques cette année

Sur les quatre premiers mois de 2018, on observe une hausse à deux chiffres pour la Grande-Bretagne, la Russie, le Moyen Orient et l’Asie-Pacifique, avec en particulier un retour des Japonais et une fréquentation américaine en hausse de plus de 30% sur chacun des premiers mois de 2018. Les perspectives restent, malgré tout, favorables pour la saison estivale

A fin Avril, on observe un léger déficit de réservations hôtelières pour les mois de Mai et Juin, mais une avance de 5% pour les réservations aériennes internationales à destination de la Côte d’Azur. Selon David Lisnard, Président du CRT Côte d’Azur France : « Le tourisme est un marché porteur et en expansion, mais il reste très sensible aux contextes mondial et national

Cela se confirme en ce printemps, puisque le gain sensible de fréquentation engrangé depuis le début de l’année a été partiellement perdu, dans un contexte de mouvements sociaux en France et de conditions météorologiques moins favorables

»


 CHIFFRES CLES
Pour connaître les principales données statistiques sur l'offre touristique, la fréquentation, les clientèles et l’économie touristique de la Côte d'Azur.

Ce document existe en formats pdf et powerpoint
 KEY FIGURES
To access the basic statistical data on tourism infrastructure, visitor numbers, clientele and tourism economics of the French Riviera.

This document is available in pdf and powerpoint formats




 FICHES THÉMATIQUES
Pour une vue synthétique sur différents segments de l’offre et de la demande touristique de la Côte d’Azur.

Une quinzaine de fiches sur la fréquentation, le compte du tourisme, l’emploi, le tourisme d’affaires, les croisières, le tourisme en montagne,…
 FICHES MARCHÉS
Pour une présentation et une analyse détaillée d’un marché ou sous-marché émetteur de touristes vers la Côte d’Azur.

57 fiches sont disponibles : La France, l’Etranger, la Grande-Bretagne, l’Irlande, l’Italie, la Russie, etc…
LES INFORMATIONS EN DIRECT
250 000 TOURISTES CHINOIS SUR LA COTE D'AZUR EN 2023
De 118 000 séjours chinois en 2017, la fréquentation pourrait doubler d’ici 5 ans pour approcher les 250 000. En 2023 elle représenterait alors 4% de la fréquentation étrangère totale, contre 2% actuellement. La Chine ferait alors son entrée dans le top 10 des marchés étrangers de la Côte d'Azur.
UNE DÉPENSE DE 177€ PAR JOUR POUR LES TOURISTES EN HÉBERGEMENTS MARCHANDS
En 2015, la dépense déclarée par les touristes venus par avion s'est élevée, en moyenne, à 102€ par jour, contre 96€ en 2014. Elle se limite à 57€ pour les séjours effectués en hébergements non marchands, mais monte à 177€ pour les modes marchands, et à 301€ en hôtels 4-5*.
HAUSSE DU PRIX MOYEN HÔTELIER EN 2016
En 2016 et malgré l'impact de l'attentat de Nice sur l'activité du second semestre, le prix moyen effectivement payé par les touristes hébergés en hôtels sur la Côte d'Azur a augmenté de 4% sur l'année, à 181€ ttc par chambre. Cela tient en partie à la hausse des prix, mais aussi à la poursuite de la montée en gamme, les catégories 4-5* pesant davantage dans la moyenne. Sur la seule hôtellerie urbaine (panel MKG) le prix moyen ht a au contraire stagné, soit -1% en 2016, à 162€ ht.
LA PART DES NUITEES HOTELIERES AFFAIRES REMONTE EN 2016
La part de la clientèle à motif professionnel sur la fréquentation hôtelière était tombée à seulement 27% des chambres occupées en 2015, alors qu'elle atteignait 36% en 2008. Mais en 2016, cette part, estimée par les hôtels, rebondit de 8 points à 35%. Elle varie très fortement selon le mois et la zone, passant de 19% en août à 48% en novembre, et de 17% en montagne à plus de 50% sur les zones de Métropole Nice Littoral Ouest et de Grasse.
LES RÉSIDENCES DE TOURISME OCCUPÉES À 63% EN 2016
Ce taux moyen varie assez fortement selon les zones. L'occupation des studios et appartements était de 53% en montagne et de 61% sur la zone de Villeneuve-Valbonne, mais elle dépasse les 75% sur l'année à Nice et 72% sur la Métropole Littoral Est. Sur ces zones l'offre reste réduite.
LES BRITANNIQUES 1ÈRE CLIENTÈLE ÉTRANGÈRE DES RÉSIDENCES EN 2016
Entre 2011 et 2015, les Italiens figuraient au 1er rang des étrangers ayant séjourné dans les résidences de tourisme. Mais en 2016, les Britanniques sont passés devant les Italiens, avec 17% du total des nuitées étrangères en résidences. Les italiens restent toutefois majoritaires en termes de séjours (19%, un point de plus que les Britanniques).
EN 2016, LE REVPAR HÔTELIER A PROGRESSÉ DE 2% ET ATTEINT LES 100€
Le Revpar hôtelier de la Côte d'Azur hors Monaco avait approché les 100€ ttc pour la première fois en 2015, soit +11% en un an et un rebond de 42% par comparaison au point bas atteint durant la crise en 2009. Cette évolution est en grande partie due à la montée en gamme de l'offre. En 2016, malgré l'impact de l'attentat de Nice sur les prix hôteliers de la saison estivale, la barre des 100€ ttc a été atteinte, soit +2% et un nouveau record historique !
REBOND DU MARCHÉ RUSSE EN 2017
Après un pic en 2013, la fréquentation russe sur la Côte d'Azur a fortement reflué. La baisse des cours du pétrole comme celle de la valeur du Rouble ont entraîné une chute des dépenses des Russes à l'étranger, se traduisant par une perte de 38% des séjours de Russie-CEI sur la Côte d'Azur en trois ans.. Mais en 2017, on observe un beau rebond de cette clientèle, qui augmente de 19% et retrouve son niveau de 2015.
TOUTES LES ACTUS ->